Homélie du dimanche 1er mai 2022

Classé dans : Non classé | 0

Reconnaître le ressuscité

Face à la résurrection nous sommes tous au même point que les disciples, on peut passer à côté de lui sans le reconnaître. D’ailleurs, Jésus lui-même avait prévenu : «s’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus. » (Luc 16). Eh bien, paf, c’est le cas avec bien des témoins, et encore le cas ici, au moins au début. Et de toute façon bien souvent le cas avec nous. Aussi, j’aimerais réfléchir avec sur la résurrection de Jésus et notre reconnaissance et du coup comment le reconnaître.
La résurrection de Jésus et la non reconnaissance
Les disciples et donc nous pouvons ne pas comprendre la résurrection donc le fait qui Jésus soit vraiment vivant. Si nous, n’y croyons pas qui pourrait y croire ? Plein de personnes n’y croient pas. Et pourtant, s’il n’y avait pas la vie, la mort et la résurrection de Jésus, nous ne serions pas là ce matin, il n’y aurait pas de baptême, pas de messe. L’Eglise n’est pas une association d’anciens amis de Jésus qui serait mort et point c’est tout. La résurrection de Jésus, c’est le fait qu’il soit passé de la mort à la vie. Et donc qu’il soit vivant, présent, aujourd’hui présent à nos vies, avec nous. Essayons de comprendre : ce n’est pas parce que je ne vois pas quelqu’un avec mes yeux, qu’il n’est pas présent. Un des bons exemples ce sont les sms. Bien souvent vous communiquez avec des gens sans les voir et vous échangez des sms à cause de cela ; et bien cela peut donner une idée. Vous avez aussi l’image du vent : qui a vu du vent ? vous voyez ce qu’il produit, mais vous ne le voyez pas en tant que tel et pourtant vous dites à coup sûr il y a du vent. Qui a vu de l’amour ? personne, nous voyons des gestes, nous entendons des paroles d’amour, mais l’amour qui peut le saisir ? Pour les disciples, c’est la reconnaissance à certains gestes ou paroles qui prouvent que c’est lui Jésus qui est présent
La reconnaissance par la confiance et les sms de Dieu : témoins, pauvres, Parole, sacrements
Ce qui est en jeu, c’est la confiance. Ce qui est premier c’est la confiance en Dieu. C’est la confiance des apôtres, parce que c’est fiable. Prendre le chemin de la foi est fiable. Si vous refusez tous les sms de vos amis, c’est sûr il n’y aura jamais de contact. Si vous refusez l’Esprit de Dieu, son amour, il ne s’imposera jamais, rassurez vous ! enfin, si cela vous rassure !
Quels sont les sms que Dieu nous envoie, que le ressuscité nous donne: l’Eglise, les chrétiens, les plus pauvres, la Parole, les sacrements
L’Eglise et les témoins. Des témoins crédibles et engagés. Chacun, nous avons qui un saint, un modèle, une personne rencontrée, un témoin qui marque. Ici, à Sautron, c’est mardi la st Philippe et St Jacques. C’est la foule des témoins évoquée par l’Apocalypse. Bien sûr, il y a, il y a eu, il y aura des témoins qui ne sont pas crédibles et même nous pouvons être des contre témoignages. Nous avons en Jésus le témoin par excellence qui a montré un chemin de vie. C’est ce chemin que les chrétiens veulent prendre.
Une vie de ressuscités, de chrétiens ici, c’est comme pour le vent. On voit l’effet, de l’Esprit du ressuscité. On découvrira cela de l’Ascension à la pentecôte, mais déjà on peut dire les effets, comme le vent tout cela est produit par l’Esprit, produit par l’amour. Voilà encore une réalité invisible qui doit se manifester de bien des manières, mais surtout, Jésus ressuscité s’identifie aux plus petits : « chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait (Mt 25,46) ». En ce 1er mai, c’est peut-être un bon rappel !
Enfin, le Christ est présent par sa parole et les sacrements. Nous avons sa Parole qui nous parle, qui nous fait vivre une expérience de vérité ; rien de plus efficace que la Parole.
Les sacrements sont la Parole incarnée. Les sacrements sont opératoires. Chaque sacrement nous fait vivre une expérience. Quand vous entendrez « je te baptise ». Ces enfants seront baptisés effectivement, c’est le « je t’aime » de Dieu pour vous enfants.
Chaque messe nous assure de la présence du ressuscité : « ceci est mon corps ». Quand nous communions, nous disons ‘AMEN », c’est vrai, Christ est ressuscité, il se donne en communion et fait vivre ceux qui le reçoivent dans l’unité du corps du Christ, c’est là qu’il est visible !

Nous avons besoin que la présence du Ressuscité soit manifestée, il le fait de plusieurs manières possibles. Alors oui ne soyons pas ingrats mais reconnaissants de tout ce qu’il manifeste ! A travers ses sms, l’Eglise, les témoins, les plus pauvres, la Parole, les sacrements c’est Dieu qui se communique encore et toujours , c’est la vie donnée de jésus ressuscité et sa présence de ressuscité.

+ Michel Leroy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *