Homélie de Noël 2021

Classé dans : Non classé | 0

Noël, Joyeux Noël ! Noël, c’est-à-dire la naissance de Jésus. Ce n’est pas une fête comme les autres. C’est la fête de la vie, de la lumière. Et pourtant comme à chaque fois à Noël on peut se laisser envahir par les lumières, les cadeaux en oubliant l’inouï de cette naissance. A tel point que certains continuent même à considérer que c’est une légende. Parfois, je me demande si certains ne croient pas plus au Père Noël qu’à jésus lui-même. Que nous soyons bien d’accord, Jésus a bien vécu et existé, je n’en dis pas plus sur le Père Noël…il a déjà trop de publicité, alors que c’est bien Jésus qui nous rassemble lui l’enfant lumière. Un enfant dont la lumière est à accueillir et diffuser.                                                                                                                     

Lumière de vie

La naissance de Jésus, une lumière dans nos vies, évident pourriez-vous me dire. Mais la tendance à parler des fêtes de fin d’année, peut faire oublier cette incomparable lumière de Noël, la naissance de Jésus. Noël, pour qui veut bien encore l’accueillir, vient d’abord projeter une lumière sur un enfant. Dieu, en Jésus, vient aujourd’hui éclairer notre monde de sa présence. Cette lumière vient du fait que Jésus-Christ n’a pas attendu que notre monde soit parfait. Il a pris le risque d’y vivre, redonnant ainsi tout l’honneur à sa création. Jésus-Christ a voulu tout y vivre de la naissance, sans avoir un lieu où naître, jusqu’à la mort, en passant par l’exil, vivant de nombreuses rencontres, des échecs, des réussites, la lutte contre toutes les formes de mal et d’exclusion, nous enseignant le vrai sens de la rencontre de Dieu…. Bref, tout ce qui fait une vie. C’est ce qu’il nous faut accueillir. Noël, c’est avec Pâques, la révélation ultime de Dieu : rappelez-vous de la « crèche au crucifiement ».

Lumière nouvelle à accueillir et à diffuser

Si Jésus a tout vécu de notre vie, pourquoi ne pourrions-nous pas vivre comme lui dans les conditions qui sont les nôtres ? C’est cette lumière que Noël vient d’abord projeter pour chacun d’entre nous. Il n’a pas vécu en s’octroyant des privilèges qui auraient rendu sa vie acceptable. Sa naissance et sa vie éclairent chacune de nos vies. Comme les bergers l’on fait, c’est à nous, à notre monde, de commencer, ou de recommencer chaque année, à suivre cette lumière. Noël en ce sens est chaque année la fête du renouveau. Certes, cette lumière peut être obscurcie par bien des contre témoignages de celles et ceux qui devraient la diffuser et nous en prenons conscience de plus en plus dans l’Eglise. C’est pour cela qu’il nous faut nous laisser convertir par Noël, par Dieu lui-même. Se laisser convertir, c’est-à-dire, comme les bergers, libres de tout, encombrés d’aucun préjugés, accueillons Jésus, Dieu qui s’est fait enfant. Dieu vient en un enfant pour que nous puissions vraiment le connaître. Accueillons Jésus qui nous donne son Esprit pour que nous puissions toujours mieux comprendre qu’il est l’Emmanuel « Dieu avec nous ». Viens Seigneur Jésus, toi l’enfant de Bethléem, nous donner la lumière de Dieu pour nous guider sur nos chemins de vie. Que ton Esprit nous aide en prenant soin des plus petits, à diffuser les lumières de ta paix, de ta justice, de ta vérité pour notre monde : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’Il aime ! »

Et n’oubliez pas Noël continue jusqu’au 9 janvier. Joyeuses fêtes de Noël !

Michel Leroy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *