Homélie de la messe du 2 novembre pour les défunts.

Classé dans : Non classé | 0

Bien chers frères et sœurs,

Nous commémorons en ce jour, les fidèles défunts. Après avoir fêté hier la toussaint avec l’Eglise glorieuse du ciel, nous pensons à tous ceux qui nous ont quitté et que nous avons confié à la miséricorde de Dieu. C’est pour nous une expression de communion avec ceux qui se sont endormis dans la mort. Le livre de la sagesse nous a rappelé tout à l’heure, « Les âmes des justes sont dans la main de Dieu. Au regard des hommes, ils ont subi un châtiment, mais ils sont dans la paix ». C’est une question de foi et la Parole de Dieu est notre assurance, notre lumière. Saint Paul nous exhorte à garder l’espérance face à la mort. Avec saint Paul, nous savons que vivants ou morts, nous serons transformés pour revêtir l’immortalité.

Nos frères et sœurs qui nous ont quitté et plus particulièrement au cours de cette année ont pris ce chemin de transformation. Nos prières les accompagnent en ce jour qui leur est dédié ; Elles sont un signe que nous les portons dans nos cœurs. Nous faisons tous partis de la même famille que nous soyons proches ou éloigné de l’Eglise

En offrant cette messe pour nos frères et sœurs défunts nous voulons qu’ils entendent la voix du Père. Chacun d’eux a sans doute essayé à sa manière, de vivre l’Amour de Dieu et du prochain, mais pour nous, la miséricorde de Dieu l’emporte sur tout mérite. Comme le Psalmiste s’adressant à Dieu, notre profond désir pour eux est le suivant : « Donne leur Seigneur le repos éternel et que brille sur eux la lumière de ta face. » Amen !

Jean-Marie OUEDRAOGO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *