Homélie de la messe de la Toussaint

Classé dans : Non classé | 0

Bien chers frères et sœurs rassemblés en cette fête de la Toussaint, que la joie du ciel nous entraine en ce jour dans notre marche vers la sainteté. Nous fêtons tous les saints connus et inconnus des martyrologes et livres des saints de l’Eglise. Bonne fête à tous et à toutes.
Ces gens vêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d’où viennent-ils ? « … » Ceux-là viennent de la grande épreuve ; ils ont lavé leurs robes, ils les ont blanchies par le sang de l’agneau. »
C’est l’image qui se présente à tous et à toutes, enfants, jeunes et adultes en cette solennité de la Toussaint. La vision de l’apôtre Jean dans l’apocalypse nous présente une foule immense que nul ne peut dénombrer, une foule de toutes les nations, tribus, peuples et langues. C’est l’espérance comblée de ceux qui ont accepté de suivre le Christ malgré les oppositions du monde. Le désir de voir Dieu face à face devient pour les saints et saintes de Dieu une réalité. Saint Jean dans la deuxième lecture, nous parle de notre filiation divine. Nous sommes enfants de Dieu grâce à l’Amour du Père. Si nous mettons en Dieu notre espoir, au jour de sa manifestation, nous serons semblables à lui et nous le verrons tel qu’il est. C’est une invitation à prendre le chemin qui conduit à cette vision béatifique de Dieu.
L’Evangile de ce jour, trace ce chemin vers la réalisation de notre bonheur : Faire partie de la foule immense vêtue de blancs. Jésus donne à la foule rassemblée au pied de la montagne, la clé qui conduit à la joie éternelle. Une liste de huit béatitudes est confiée à la foule en quête de bonheur :
Heureux les pauvres de cœur ;
Heureux ceux qui pleurent ;
Heureux les doux ;
Heureux ceux qui ont faim et soif de justice ;
Heureux les miséricordieux ;
Heureux les cœurs purs ;
Heureux les artisans de paix ;
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
Devant ces situations inconfortables qui seront le quotidien de ceux qui ont choisi de le suivre, Jésus donne sa parole de réconfort : « Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux. »
Bien chers frères et sœurs, la solennité de la toussaint célèbre cette joie des élus qui ont mené le bon combat en traversant l’âge du monde. Laissons-nous attirer par cette joyeuse espérance en prenant nos responsabilités face à l’histoire. Ayons le courage d’emprunter les chemins de conversion à la suite des saints pour purifier nos cœurs en travaillant à l’avènement d’un monde meilleur. Nous ne pouvons accueillir pour notre compte les béatitudes, si notre cœur ne bat pas de l’Amour de Dieu et du prochain. La pauvreté de cœur reste un chemin incontournable pour répondre à la vocation commune des fidèles du Christ : L’appel à la sainteté. En cette fête, laissons l’Esprit saint habiter nos vies et nous apprendre à recevoir la sainteté comme un don, par-delà nos limites humaines. Dans la joie de savoir tant de personnes parvenues à la sainteté, gardons à cœur que la sainteté est un chemin à parcourir et ce chemin c’est le Christ. L’autre nom de la sainteté serait alors l’Amour.
Nous sommes tous et toutes en fête avec les élus du ciel, ceux qui ont aimé comme le Christ jusqu’au don d’eux-mêmes. Que leurs prières nous soutiennent sur les voies de la sainteté.

Bonne fête à tous et à chacun.

Saints et saintes de Dieu, priez pour nous. Amen.

Jean -Marie OUEDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *