Messe du dimanche octobre 2021

Classé dans : Non classé | 0

DIMANCHE 3 octobre 2021
27è dimanche ordinaire – Année B

CHANT D’ENTRÉE :              EN FAMILLE, EN PEUPLE, EN ÉGLISE (A47-97)
                    Couplets 1 et 2
          https://youtu.be/cvKeO9Pdx84

ACCUEIL DU CÉLÉBRANT : Frères et sœurs, nous connaissons la difficulté de tenir nos engagements dans la durée.
Aujourd’hui, la parole du Christ nous invite à réfléchir sur la profondeur et la durée de nos engagements de vies, en nous penchant plus particulièrement sur la force d’amour et de fidélité qui soutiennent les liens du mariage. Avec sincérité, ouvrons nos cœurs à cette interrogation.

Présentation de l’équipe d’accompagnement mariage

PRIÈRE PÉNITENTIELLE               PARDON, JE T’AI DIT NON
          https://youtu.be/IO9bl65unwY

GLOIRE À DIEU                                MESSE GLOIRE A TON NOM (C 27-02)
          https://youtu.be/7o3D2hd6XZs

PRIÈRE D’OUVERTURE :
Dieu de l’Alliance éternelle, tu as créé l’homme et la femme à ton image, et tu leur as donné un cœur capable d’aimer.
Nous t’en prions : donne à nos familles d’être des lieux d’écoute et de partage, où chacun est accueilli avec ce qui fait sa vie.
Nous serons ainsi des signes vivants de ton amour pour tout homme, toi qui règnes avec ton Fils Jésus et l’Esprit Saint, maintenant et pour les siècles des siècles.
1ère LECTURE : Lecture du livre de la Genèse (Gn 2, 18-24)
Introduction par animateur :
          Dieu a créé la femme comme l’égale de l’homme, l’être qui lui correspond.
          Écoutons dans le livre de la Genèse cette conception très moderne et pourtant si ancienne !

Le Seigneur Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. »
Avec de la terre, le Seigneur Dieu modela toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les amena vers l’homme pour voir quels noms il leur donnerait. C’étaient des êtres vivants, et l’homme donna un nom à chacun.
L’homme donna donc leurs noms à tous les animaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs. Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde.
Alors le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux, et l’homme s’endormit. Le Seigneur Dieu prit une de ses côtes, puis il referma la chair à sa place.
Avec la côte qu’il avait prise à l’homme, il façonna une femme et il l’amena vers l’homme. L’homme dit alors : « Cette fois-ci, voilà l’os de mes os et la chair de ma chair ! On l’appellera femme – Ishsha –, elle qui fut tirée de l’homme – Ish. »
À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. – Parole du Seigneur

Psaume :                       Psaume 127 – Celui qui cherche Dieu (U182 / X948)
          https://1drv.ms/u/s!AnEYcs30e8CJgpJ3pymlipS5Iz7ANg?e=m2J5FL

2ème LECTURE : Lecture de la lettre aux Hébreux (He 2, 9-11)
Introduction par animateur : Jésus a assumé la totalité de notre condition afin que tout ce qui fait l’homme soit sauvé.

Frères, Jésus, qui a été abaissé un peu au-dessous des anges, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de sa Passion et de sa mort. Si donc il a fait l’expérience de la mort, c’est, par grâce de Dieu, au profit de tous.
Celui pour qui et par qui tout existe voulait conduire une multitude de fils jusqu’à la gloire ; c’est pourquoi il convenait qu’il mène à sa perfection, par des souffrances, celui qui est à l’origine de leur salut. Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés doivent tous avoir même origine ; pour cette raison, Jésus n’a pas honte de les appeler ses frères, – Parole du Seigneur. 

ACCLAMATION                                ALLÉLUIA (Grain de Soleil – Wackenheim)

          https://1drv.ms/u/s!AnEYcs30e8CJgpJ4N2mqOmTdfcV7Uw?e=NK32ka
          Verset lu : Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous ;
                              en nous, son amour atteint la perfection.          Reprise Acclamation

ÉVANGILE : selon saint Marc (Mc 10, 2-16)

En ce temps-là, des pharisiens abordèrent Jésus et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? »
Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. »
Jésus répliqua : « C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle. Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! »
De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur déclara :
« Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle. Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. »
Des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent.
Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.
– Acclamons la Parole de Dieu.
HOMÉLIE

LECTURE par deux membres de l’équipe d’accompagnement au mariage de ce texte de Michel Quoist :

L’amour : une route

L’amour n’est pas tout fait. Il se fait.
Il n’est pas robe ou costume prêt-à-porter, mais il est pièce d’étoffe à tailler, à monter et à coudre.
Il n’est pas appartement, livré clef en main, mais il est maison à concevoir, à bâtir, à entretenir, et souvent à réparer.
Il n’est pas sommet vaincu, mais il est départ de la vallée, escalades passionnantes, chutes dangereuses dans le froid de la nuit ou la chaleur du soleil éclatant.

Il n’est pas un solide ancrage au port du bonheur, mais levée d’ancre et voyage en pleine mer, dans la brise ou la tempête.
Il n’est pas un « oui » triomphant, énorme point final qu’on écrit en musique, au milieu des sourires et des bravos, mais il est multitude de « oui » qui pointillent la vie, parmi une multitude de « non » qu’on efface en marchant.

Ainsi être fidèle vois-tu,
ce n’est pas : ne pas s’égarer, ne pas se battre, ne pas tomber,
c’est toujours se relever et toujours marcher.
C’est vouloir poursuivre jusqu’au bout le projet ensemble préparé et librement décidé.
C’est faire confiance à l’autre au-delà des ombres de la nuit.

C’est se soutenir mutuellement au-delà des chutes et des blessures,
C’est avoir foi en l’Amour tout-puissant, au-delà de l’amour.

Michel Quoist


CREDO : chanté – symbole des Apôtres – OUI, JE CROIS EN DIEU LE PÈRE (Glorious)
          https://youtu.be/jWtypQBFbX8

PRIÈRE UNIVERSELLE
Introduction par le célébrant :
Dieu est généreux avec les hommes : il les invite à vivre de son amour. Présentons-lui les hommes et les femmes de notre temps afin qu’il anime leurs cœurs.

Refrain : APPRENDS-NOUS SEIGNEUR
          https://youtu.be/A8gOAy2rGhU

Prions pour les familles unies dans la paix et l’amour, que leur bonheur témoigne auprès des plus jeunes, et que le Seigneur les bénisse.

Pour que l’Église soit véritablement une famille où chacun puisse se sentir accueilli et accompagné, quels que soient ses chemins et ses errances, nous te prions, Seigneur.

Refrain

Pour les couples qui font face aux épreuves dans leur union et dans l’équilibre de leur famille,
pour qu’ils trouvent des chemins d’espérance et de paix, nous te prions Seigneur.

Pour les enfants, et en particulier ceux qui vivent dans des conditions difficiles.
Que leur entourage s’efforce de préserver leur joie de vivre, et que le Seigneur les bénisse.

Refrain

Seigneur,
L’Église de France s’apprête à recevoir, mardi 5 octobre, le rapport de la Commission Indépendante sur les Abus sexuels dans l’Église.
Nous te confions toutes les personnes qui ont subi des violences et agressions sexuelles dans l’Église : que dans les épreuves elles puissent toujours compter sur ton appui et notre soutien.
Qu’à l’image de ton Fils, nous prenions soin des plus petits et des plus fragiles pour faire de notre Église une « maison sûre ».
Donne-nous ton Esprit d’humilité pour vivre dans l’espérance les jours qui viennent.

Refrain

Conclusion par le célébrant :
Dieu notre Père, tu nous aimes avec tendresse. Accueille nos prières pour que notre monde connaisse l’amour que tu veux donner à tous les hommes, par Jésus, le Christ, notre Seigneur

COLLECTE – OFFERTOIRE   Chant : HALLELUJAH (Di Falco – Cohen – Grzybowski)
          https://www.youtube.com/watch?v=oGyRZD8tLps

SANCTUS
                      JERICHO
          https://youtu.be/ycj9DOWghLk

ANAMNÈSE                  GLOIRE A TOI, SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST (C73)
NOTRE PÈRE                dit     
AGNEAU DE DIEU        MESSE POLYPHONIE POUR UN AVENIR
          https://youtu.be/1wY9H6MbmLw

COMMUNION               DIEU QUI CHERCHE L’HOMME (T23-40)
          https://youtu.be/q_VmvBkpEgM

PRIÈRE APRÈS LA COMMUNION Dieu notre Père, tu as voulu que l’amour de l’homme et de la femme soit le signe de ton Alliance avec l’humanité, cette Alliance que ton Fils Jésus est venu sceller par le don de sa vie. Que ton Esprit nous donne la force de tenir dans la fidélité et l’audace d’accueillir tous les blessés de l’amour, toi le Dieu de l’amour infini, qui es vivant aujourd’hui et jusqu’aux siècles des siècles.

ANNONCES
1.       Dimanche à 16h00: chapelet à Bongarant

2.       Lundi à 20h30 : Prière de louange à la Vicairerie

3.       Stage Bible et théâtre les 25 et 26 octobre sur Orvault et Sautron. Ouvert aux enfants du CE1 au CM2. Dans ce cadre, nous collectons des boîtes à chaussures vides que vous pouvez ramener aux prochaines messes. Merci !

Lecture du message des évêques de France.

BÉNÉDICTION
CHANT FINAL              UN ARBRE VA GRANDIR (EDIT149) – Couplets 2 et 3
          https://youtu.be/XiwgulJpQt4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *