Messe du Dimanche 7 février 2021 – Journée mondiale du malade et Messe de la Santé

Classé dans : Non classé | 0

Introduction de l’animateur :

S’il est vrai que la Bonne Nouvelle doit être annoncée à tous, elle s’adresse plus spécialement aux humbles et aux faibles, surtout lorsque ceux-ci sont touchés par la souffrance, la maladie, le ras-le-bol de vivre. C’est aux hommes de ce monde et particulièrement aux baptisés de prendre soin des autres, de chasser le mal à la manière de Jésus, d’être à notre manière des «urgentistes de l’Évangile».

CHANT D’ENTREE : Signes par milliers K 226 (couplets 3 et 7)

 

MOT D’ACCUEIL par le célébrant: Nous accueillons plus particulièrement les enfants qui vivent leur deuxième temps de préparation à la première communion.

KYRIE : Dans ton amour pitié pour moi ( Messe de l’Alliance ) AL 220

GLOIRE A DIEU : Gloire à Dieu notre Père ( Messe de l’Alliance ) AL 220

PRIERE D’OUVERTURE :

Seigneur dont l’amour est tout-puissant, éternelle guérison de ceux qui croient en toi, exauce-nous quand nous t’implorons pour tes serviteurs éprouvés par la maladie : fais qu’ils retrouvent la santé, et puissent te rendre grâce dans l’assemblée des fidèles.

Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. AMEN.

Introduction aux lectures :

Les textes de ce jour nous montrent que les souffrances qui accablent les hommes de ce monde les entraînent parfois à douter d’eux-mêmes et de Dieu. Ils nous invitent aussi, et c’est là notre mission de baptisés, à nous mettre en route, à nous lever pour porter dans ce monde la consolation et l’espérance.

1ère LECTURE : lecture du livre de Job (Jb, 7, 1-4.6-7)

« Je ne compte que des nuits de souffrance » (Jb 7, 1-4.6-7)

Lecture du livre de Job

Job prit la parole et dit :
« Vraiment, la vie de l’homme sur la terre est une corvée,
il fait des journées de manœuvre.
Comme l’esclave qui désire un peu d’ombre,
comme le manœuvre qui attend sa paye,
depuis des mois je n’ai en partage que le néant,
je ne compte que des nuits de souffrance.
À peine couché, je me dis :
“Quand pourrai-je me lever ?”
Le soir n’en finit pas :
je suis envahi de cauchemars jusqu’à l’aube.
Mes jours sont plus rapides que la navette du tisserand,
ils s’achèvent faute de fil.
Souviens-toi, Seigneur : ma vie n’est qu’un souffle,
mes yeux ne verront plus le bonheur. »

– Parole du Seigneur.

PSAUME

(Ps 146 (147a), 1.3, 4-5, 6-7)

R/ Bénissons le Seigneur qui guérit nos blessures !

PSAUME :           Psaume 146 (147 a) (Wackenheim)

Il est bon de fêter notre Dieu,
il est beau de chanter sa louange :
il guérit les cœurs brisés
et soigne leurs blessures.

Il compte le nombre des étoiles,
il donne à chacune un nom ;
il est grand, il est fort, notre Maître :
nul n’a mesuré son intelligence.

Le Seigneur élève les humbles
et rabaisse jusqu’à terre les impies.
Entonnez pour le Seigneur l’action de grâce,
jouez pour notre Dieu sur la cithare !

2ème LECTURE : lecture de la première lettre de saint Paul aux Corinthiens (1 Co 9, 16-19.22-23)

« Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! » (1 Co 9, 16-19.22-23)

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères,
annoncer l’Évangile,
ce n’est pas là pour moi un motif de fierté,
c’est une nécessité qui s’impose à moi.
Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile !
Certes, si je le fais de moi-même,
je mérite une récompense.
Mais je ne le fais pas de moi-même,
c’est une mission qui m’est confiée.
Alors quel est mon mérite ?
C’est d’annoncer l’Évangile
sans rechercher aucun avantage matériel,
et sans faire valoir mes droits de prédicateur de l’Évangile.
Oui, libre à l’égard de tous,
je me suis fait l’esclave de tous
afin d’en gagner le plus grand nombre possible.
Avec les faibles, j’ai été faible,
pour gagner les faibles.
Je me suis fait tout à tous
pour en sauver à tout prix quelques-uns.
Et tout cela, je le fais à cause de l’Évangile,
pour y avoir part, moi aussi.

– Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

« Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies » (Mc 1, 29-39)

Acclamation Évangile : Alléluia psaume 117

Animateur :        Le Christ a pris nos souffrances, il a porté nos maladies.

Reprise : Alléluia psaume 117

EVANGILE : (Mc 1, 29-39)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm,
Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean,
dans la maison de Simon et d’André.
Or, la belle-mère de Simon était au lit,
elle avait de la fièvre.
Aussitôt, on parla à Jésus de la malade.
Jésus s’approcha,
la saisit par la main
et la fit lever.
La fièvre la quitta,
et elle les servait.

Le soir venu, après le coucher du soleil,
on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal
ou possédés par des démons.
La ville entière se pressait à la porte.
Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies,
et il expulsa beaucoup de démons ;
il empêchait les démons de parler,
parce qu’ils savaient, eux, qui il était.

Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube.
Il sortit et se rendit dans un endroit désert,
et là il priait.
Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche.
Ils le trouvent et lui disent :
« Tout le monde te cherche. »
Jésus leur dit :
« Allons ailleurs, dans les villages voisins,
afin que là aussi je proclame l’Évangile ;
car c’est pour cela que je suis sorti. »

Et il parcourut toute la Galilée,
proclamant l’Évangile dans leurs synagogues,
et expulsant les démons.

– Acclamons la Parole de Dieu.

 HOMELIE :

 CREDO Symbole des apôtres.

PRIERE UNIVERSELLE : Messe celtique

Introduction par le célébrant :

L’Évangile de ce dimanche nous a fait découvrir l’intense attention que Jésus porte aux victimes du mal sous toutes ses formes. Comme Pierre et André, nous pouvons lui parler, à notre tour, de tous ceux qui attendent son aide.

Refrain :    Père écoute nos prières, entends nos voix monter vers toi,

                    Père envoie-nous ton Esprit pour nous guider dans notre vie.

Lecteur : « Vraiment la vie de l’homme sur la terre est une corvée… »

                   À tous ceux qui considèrent que la vie est une corvée, une voie sans issue, à ceux qui souffrent physiquement ou moralement, à ceux qui vont mourir seuls, révèle Seigneur ta présence afin qu’en Toi ils trouvent le réconfort. Seigneur reçois notre prière.

Silence :

Lecteur :   « Il guérit les cœurs brisés et soigne leurs blessures… »

                   Seigneur nous te confions les médecins, les chercheurs, les infirmiers, tous les soignants et personnels des hôpitaux et des maisons d’accueil pour personnes dépendantes. Nous te confions aussi tous les aidants qui œuvrent sans relâche auprès de leurs proches. Donne-leur la passion, la bienveillance et l’endurance nécessaires pour assurer leur service en ces temps de pandémie. Seigneur reçois notre prière.

Silence :

Lecteur :   « On parla à Jésus de la malade. »

                   Seigneur Jésus, apprends-nous à voir et à discerner les besoins de nos frères et sœurs âgés, malades, handicapés et donne-nous l’envie et la volonté d’aller vers eux. Nous te confions tous les bénévoles engagés dans cette rencontre fraternelle dans le Service Évangélique des Malades et tous les autres services confessionnels ou non qui s’investissent dans cette tâche. Seigneur reçois notre prière.

Silence :

Lecteur :  « Allons ailleurs, afin que là aussi je proclame l’Évangile. »

                    Les souffrances de ce monde voient se mobiliser de nombreux volontaires qui se mettent spontanément au service de leurs frères. Que l’Esprit Saint, qui habite le cœur de chaque baptisé, entraîne Ton Église à répandre partout la joie de la Bonne Nouvelle et l’espérance que chaque homme sera sauvé. Seigneur reçois notre prière.

Refrain :    Père écoute nos prières, entends nos voix monter vers toi,

                    Père envoie-nous ton Esprit pour nous guider dans notre vie.

Conclusion par le célébrant : Prière de Pape François

Dieu éternel et tout-puissant, refuge de ceux qui souffrent, regarde avec compassion la détresse de tes enfants atteints par cette pandémie, soulage la douleur des malades , donne la force à ceux qui les soignent, accueille dans ta paix ceux qui sont morts. En ces temps d’épreuve, accorde à tous le réconfort de ta miséricorde, par Jésus, le Christ notre Seigneur. Amen.

OFFERTOIRE : Musique   

DIAPORAMA : Pendant la quête, prière du livret « Tout le monde Te cherche »

PRIERE SUR LES OFFRANDES :

          Accueille, Seigneur, l’offrande et la prière que nous te présentons pour les malades : en s’unissant au Christ immolé pour les hommes, qu’ils reçoivent de croire que tu les aimes en lui ; qu’ils soient aux yeux des bien portants les signes que l’Esprit travaille ce monde. Par Jésus, le Christ notre Seigneur. Amen

PRIERE EUCHARISTIQUE :

SANCTUS : Saint le Très-Haut ( Messe de l’Alliance ) AL 220

ANAMNESE : Christ et Sauveur, mort sur la croix ( Messe de l’Alliance ) AL 220

NOTRE PERE

AGNEAU DE DIEU : Corps du Seigneur, sang de l’Agneau ( Messe de l’Alliance ) AL 220

COMMUNION : Demeurez en mon Amour X 533

Marie-Yvonne Berthelot de l’équipe SEM donnera l’Éucharistie

PRIERE APRES LA COMMUNION :

          Tu prends soin de nous, Seigneur Jésus, en nous offrant ton propre corps pour demeure ; viens au secours de nos frères malades : qu’ils retrouvent, s’il est possible, la santé et puissent rendre grâce avec toi en reprenant dans ton corps leur place parmi nous. Toi qui règnes pour les siècles des siècles. Amen.

ANNONCES :

•         Mardi, messe à 9h00.

•         Jeudi, reprise des messes à 9h00 à Bongarant.

•         Dans 10 jours, ce sera le Mercredi des Cendres. Cette année, la messe sera célébrée le matin, à 9h00, dans cette église.

TÉMOIGNAGE de Anne-Marie Maëtz

Le prêtre ou l’animateur invite ensuite l’équipe SEM à monter dans le chœur pour la bénédiction finale.

BÉNÉDICTION FINALE :

          « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » dit Jésus.

          Que le Seigneur élargisse notre regard à cet « ailleurs » et nous donne d’y annoncer la Bonne Nouvelle du salut ! Que Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. AMEN.

          Allez dans la paix du Christ…

CHANT D’ENVOI : Allez porter ma joie au monde (couplets 1 et 4)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *