Messe de la nuit de Noël – 24 décembre

Classé dans : Non classé | 0



Avant le début de la célébration : Emmanuel (Glorious)https://youtu.be/CRUhOJxp8rI

1 – Entrons dans la nuit en cette nuit bénie
Où le salut du monde a resplendi
Entrons l’adorer l’enfant Dieu est né
Le verbe incarné vient nous sauver.

Refrain : Emmanuel, Emmanuel,
Dieu se lève parmi nous
Emmanuel, Emmanuel,
Voici l’heure éternelle

2 – Un enfant nous est né, un fils nous est donné
Voici venir le prince d’éternité
Unissons nos voix aux anges dans le joie
Honneur et louange à notre roi

18h30 : La crèche est éclairée, l’église est dans la pénombre.

Diapo représentant une crèche :

Lecteur : Venu un jour du temps, il est là aujourd’hui.
Ainsi s’écrit l’histoire de Dieu avec les hommes.
Inutile de chercher la date de son retour.
Il nous faut veiller, faire confiance,
et vivre dans la joie, chaque jour s’accueillir.
Même dans les épreuves, l’Esprit nous accompagne,
car tout vient de Dieu, et tout dépend de nous…
Bonne nouvelle aujourd’hui ! Alors, n’ayons pas peur,
préparons ses chemins et soyons dans la joie !
Il nous faut accueillir ce qui nous est donné.
Rien d’écrit à l’avance, tout est entre nos mains.
Il est venu un jour entrer dans la maison,
nous donnant une preuve de la présence de Dieu.
Il prit figure d’homme allant jusqu’à la mort.
Attendons donc en paix le jour de son retour.
Nul doute, il l’a promis ! Il reviendra, il est là!

Louis Michel Renier


Chant d’entrée : Debout resplendis    K 230 couplet 1
https://youtu.be/loidU8RWqXA

L’église est rallumée pendant le chant.

1. Debout, respendis, car voici ta lumière
et sur toi la gloire du Seigneur.
Debout, respendis, car voici ta lumière
et sur toi la gloire du Seigneur.
Lève les yeux et regarde au loin
que ton cœur tressaille d’Allégresse.
Voici tes fils qui reviennent vers toi.
Et tes filles portés sur la hanche.

Refrain : Jérusalem, Jérusalem, quitte ta robe de tristesse.
 Jérusalem, Jérusalem, chante et danse pour ton Dieu.

Salutation et accueil du célébrant :

          « Je vous annonce une Bonne Nouvelle…, une grande joie pour tout le peuple…, Aujourd’hui vous est né un sauveur… qui est le Christ, le Seigneur ! »
Voici le message de l’ange qui nous sera rappelé, tout à l’heure, dans l’Évangile. Soyons tout à la joie de cette Bonne Nouvelle !
Soyons renouvelés par cette naissance : Noël, naisance de Dieu en humanité ! Noël, naissance de l’homme en Jésus-Christ.


          Préparation pénitentielle :
          Le prêtre invite les fidèles à se reconnaître pécheurs.

« Seigneur Jésus, toi lumière de Dieu dans notre monde angoissé…
Toi, jeunesse de Dieu dans notre monde qui s’interroge sur son avenir…
Toi, paix de Dieu dans notre monde déchiré… Prends pitié de nous… »


          Jésus Christ l’Emmanuel          A 13-00

Kyrie Eleison. Kyrie Eleison. (bis)
Jésus-Christ l’Emmanuel, Dieu lumière de Noël.
Kyrie Eleison. Kyrie Eleison.

          Christe Eleison. Christe Eleison. (bis)
          Vainqueur de nos ténèbres, tu viens sauver ton peuple
          Dieu de paix parmi les hommes tu te fais miséricorde.
          Christe Eleison. Christe Eleison.

Kyrie Eleison. Kyrie Eleison. (bis)
Toi le Fils du Dieu vivant, tu nous donnes un cœur d’enfant.
Kyrie Eleison. Kyrie Eleison.

Le prêtre conclut : « Que Dieu tout puissant… »

          Prière d’ouverture :
« Dieu Notre Père, au cœur de cette nuit de lumière, nous voici rassemblés pour célébrer dans la joie la naissance de ton fils unique, Jésus Emmanuel. Donne-nous d’accueillir dans toute notre vie cette incroyable nouvelle : tu prends chair de notre chair et tu te révèles comme un Dieu fragile et humble. Pour tant d’amour, nous voulons te rendre grâce par Jésus, ton fils bien-aimé, qui règne avec toi et l’Esprit Saint. Maintenant et pour les siècles des siècles. Amen »

Pas d’introduction aux lectures par l’animateur :

1ère Lecture : Isaïe (9, 1-4) (9,5-6)

Lecteur (à l’ambon)
« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi.
Tu as prodigué la joie, tu as fait grandir l’allégresse : ils se réjouissent devant toi, comme on se réjouit de la moisson, comme on exulte au partage du butin. »
« Oui, un enfant nous est né, un fils nous a été donné ! Sur son épaule est le signe du pouvoir ; son nom est proclamé : « Conseiller-merveilleux, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-paix. » Et le pouvoir s’étendra, et la paix sera sans fin pour le trône de David et pour son règne qu’il établira, qu’il affermira sur le droit et la justice dès maintenant et pour toujours. Il fera cela, l’amour jaloux du Seigneur de l’univers ! »


Psaume 95 : Un Enfant nous est né (Z8 /ex Y8)

Refrain : Un Enfant nous est né, 
un fils nous est donné,
éternelle est sa puissance.
 
1 – Chantez au Seigneur un chant nouveau,
Chantez au Seigneur terre entière,
Chantez au Seigneur, et bénissez son nom,

2 – De jour en jour proclamez son salut,
Racontez sa gloire aux nations,
Annoncez à tous les peuples ses merveilles,

3 – Le ciel se réjouit, la terre exulte,
Les masses de la mer se déchainent,
La campagne toute entière est en fête,

4 – Les arbres des forêts dansent de joie.
Devant la face du Seigneur car il vient.
Pour gouverner le monde en toute justice.


Pas d’introduction aux lectures par l’animateur :
2ème lecture : Lecture de la lettre de saint Paul à Tite 2, 11-14

Car la grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes.
Elle nous apprend à renoncer à l’impiété et aux convoitises de ce monde, et à vivre dans le temps présent de manière raisonnable, avec justice et piété, attendant que se réalise la bienheureuse espérance : la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur, Jésus Christ.
Car il s’est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes, et de nous purifier pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le bien.

L’enfant Jésus est remis au célébrant qui le dépose sur l’autel, quelques enfants du premier rang accompagnés d’un adulte sont invités à déposer des votives sur l’autel.
Alléluia :
Alléluia de Noël
(verset chanté) (U13-74)
« Je vous annonce une grande joie : paix sur la terre, paix à tous les hommes car Dieu les aime ! »
Reprise de l’Alléluia.

Évangile :
selon saint Luc (2, 1-14)


En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre –
ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. –
Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine.
Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David.
Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.
Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli.
Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.
Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.
L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte.
Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple :
Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.
Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »
Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant :
« Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »

Après l’Évangile se terminant par « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime » : chant “ Les anges dans nos campagnes ” (F 9

Chant :
Les anges dans nos campagnes  (F 9)
https://youtu.be/EZcPz5nRfEI
1 – Les anges dans nos campagnes
ont entonné l’hymne des cieux,
et l’écho de nos montagnes
redit ce chant mélodieux :
Gloria in excelsis Deo (Bis)

2 – Ils annoncent la naissance
du libérateur d’Israël
et pleins de reconnaissance
chantent en ce jour solennel :
Gloria in excelsis Deo (Bis)

Le célébrant prend l’enfant Jésus et le dépose dans la crèche pendant le chant.

Homélie :

Profession de foi : Symbole des Apôtres

Prière universelle :

Introduction par le célébrant :
« L’Évangile de Noël réunit autour de la naissance de Jésus un petit monde représentatif de conditions et de situations qui sont aussi de notre temps.
Tournons un instant notre attention vers ces personnes pour les intégrer à notre prière. »


Refrain : Messe celtique.(U72-17)
https://youtu.be/2-zznvw-5Ds
Père écoute nos prières, entends nos voix monter vers Toi.
Père, envoie-nous ton Esprit, pour nous guider dans notre vie.


Première intention :
Marie et Joseph ont préparé la naissance de Jésus dans des conditions difficiles. Bien des parents de notre temps connaissent des difficultés semblables ou ne peuvent pas mettre au monde un enfant.
Confions leur peine et leur espérance à Dieu, Notre Père.

Refrain


Deuxième intention:
Les bergers de Bethléem sont à l’image des éleveurs et de toutes les professions agricoles de notre terre qui vivent souvent dans l’incertitude des lendemains et les modifications de notre climat.
Confions-les, ainsi que leur travail, à Jésus, le bon pasteur.

Refrain


Troisième intention :
Les personnels administratifs de l’Empire romain ont assuré le recensement, ils représentent les services publics chargés de nombreuses tâches parfois difficiles, même au péril de leur vie.
Confions-les à la Providence de Dieu, notre Père.

Refrain


Quatrième intention:
L’évocation de la salle commune, restée fermé à Marie, Joseph et au nouveau-né, nous rappelle que les services d’hébergement et d’urgence, les services de soin, mais aussi les hôteliers et les restaurateurs vivent des moments qui les empêchent d’accueillir du monde.
Confions-les à Jésus, celui qui invite à sa table tous les hommes.

Refrain

Conclusion par le célébrant :
« Nous te bénissons, Dieu Notre Père, car tu as donné au monde ton Fils pour chasser les ténèbres.
Tu entres dans la famille humaine et tu nous accueille dans ta grande famille céleste.
Et nous te prions encore : Que la joie de Noël nous envahisse.
Donne la paix, tourne vers nous ton visage de bonté, désarme toute haine
et fais de nous les messagers de ta Bonne Nouvelle.
Gloire à toi pour les siècles. Amen »


Offertoire : Une étoile dans la nuit (KT35-60) – Mannick et Jo Akepsimas
https://youtu.be/DfeFsea4LJ0

Refrain :
C’est une étoile dans la nuit
De nos silences, une étoile qui jaillit
C’est une étoile dans la nuit de l’espérance
Sa lumière nous conduit !

1 – Un signe est apparu dans le ciel de nos vies,
D’abord une lueur, un signe est apparu
Sa lumière a grandi, au fond de nos coeurs.

2 – Nous avons cheminé sur les pas d’Abraham,
Hantés par un appel, nous avons cheminé
Sur les traces des Mages, au temps de Noël.

3 – Tu as besoin de nous, pour chanter ton Amour
Aux gens du monde entier, tu as besoin de nous
Pour que vienne ton jour, sur tous les sentiers.


Prière sur les offrandes :
Célébrant :
Puissent nos offrandes, Seigneur, s’accorder pleinement au mystère de la Nativité que nous célébrons cette nuit : un homme, un petit enfant, s’est manifesté comme Dieu ; Fais maintenant que ces fruits de la terre nous communiquent ces dons divins. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen


Première préface de la Nativité
Prière eucharistique 2 ou 3 des messes d’enfants avec Préface de Noël

Sanctus : Messe de St François Xavier
https://youtu.be/EFsyxQgy1Ds

Anamnèse:
Messe de St François Xavier

https://youtu.be/YPgEF40BbAk

Notre Père :
chanté de Glorious
https://youtu.be/y8mh4fHEFmA?list=TLPQMjIxMjIwMjDlkIM3tuhSbw

Agnus: La paix elle aura ton visage
https://youtu.be/tTEeKu7EUz4?list=TLPQMjIxMjIwMjDlkIM3tuhSbw

Communion :
Vous m’avez reconnu (XD 58-47)
https://youtu.be/-qGKMnYJTO4?list=TLPQMjIxMjIwMjDlkIM3tuhSbw

Refrain :     Vous m’avez reconnu à la fraction du pain, prenez-le.
Vous m’avez reconnu dans ce pain en vos mains, mangez-le.
Avec vous, je conclus une alliance nouvelle.
Avec vous, je conclus une alliance éternelle

1 – Voici le commencement « Le Verbe s’est fait chair »
     Voici le commencement je suis venu sur terre, Couché dans une mangeoire (bis)

2 – Me voici devant la porte, m’entends-tu donc frapper ?
      Me voici devant la porte, si tu me laisses entrer, Je mangerai chez toi (bis)

3 – Me voici parmi la foule, comment la rassasier ?
      Me voici parmi la foule, je veux tout lui donner, Je suis le pain de vie (bis)

4 – Me voici au bord du puits, si je te donne à boire
      Me voici au bord du puits, et si tu veux y croire, Je suis source d’eau vive (bis)

5 – Me voici aux pieds des hommes, laissez-moi vous laver
      Me voici aux pieds des hommes laissez-moi vous aimer, Je suis le serviteur (bis)

6- Me voici vers Emmaüs, de quoi avez-vous peur ?
     Me voici vers Emmaüs, écoutez votre cœur, je suis ressucité (bis)

7- Me voici Ressuscité. Qui viendra au festin ?
    Me voici Ressuscité. Qui recevra mon pain ? Vous serez mes témoins (bis)


Prière après la communion :
Célébrant :
« Seigneur, nous célébrons de tout notre cœur la naissance de ton Fils ; accorde-nous la grâce d’approfondir notre foi en ce mystère et d’y trouver la force d’un meilleur amour. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen »

Bénédiction :
Célébrant :
« En cette nuit, nous voici messagers de la lumière. Ouvrons à deux battants les portes de notre cœur pour porter autour de nous et jusqu’aux périphéries la Bonne Nouvelle que le Seigneur est bien là au milieu de nous.»

Chant d’envoi : Il est né le divin enfant (F 56)
https://youtu.be/v2BBiMqfT68

Refrain :   Il est né le divin Enfant,
Jour de fête aujourd’hui sur terre !
Il est né le divin Enfant,
Chantons tous son avènement.


2 – De la crèche au crucifiement,
Dieu nous livre un profond mystère,
De la crèche au crucifiement,
Il nous aime inlassablement.

3 – Qu’il revienne à la fin des temps
Nous conduire à la joie du Père,
Qu’il revienne à la fin des temps
Et qu’il règne éternellement !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *