6ème Dimanche de Pâques

Classé dans : Non classé | 0

Dimanche 17 mai – 6ème dimanche de Pâques

La liturgie de ce dimanche semble déjà orienter notre regard vers la fête de la Pentecôte, en effet, le fil rouge des trois lectures semble bien être la présence et l’œuvre de l’Esprit Saint dans la communauté des croyants.

VIENS, ESPRIT SAINT, VIENS !
Chants de l´Emmanuel n°16-18

R. Viens, Esprit Saint, viens, enflammer la terre entière ! 
Viens, Esprit Saint, viens !  Viens nous embraser ! 

1.Emplis-nous d´amour, Esprit de charité ! 
Ô viens nous brûler de ton feu !

2.Donne-nous la foi, Dieu de fidélité. 
Ô viens nous brûler de ton feu !

3.Viens nous libérer, Esprit de vérité !
Ô viens nous brûler de ton feu !

4.Viens nous fortifier, nous voulons proclamer : 
Jésus, le Christ ressuscité !

Première lecture (Ac 8, 5-8.14-17)

Le livre des Actes des apôtres nous rapporte l’évangélisation des Samaritains par Philippe, puis par Pierre et Jean qui lui viennent en aide. Et ce qui est tout à fait remarquable dans ce récit, c’est que les deux apôtres viennent comme compléter et achever le travail apostolique de Philippe. En effet, dans le baptême, il y a déjà un don de l’Esprit Saint qui nous constitue fils adoptif à l’image du Fils unique, le travail d’évangélisation trouve son accomplissement dans le don de l’Esprit Saint à celui qui accueille le message de Foi.

Psaume (Ps 65 (66), 1-3a, 4-5, 6-7a, 16.20)

Terrre entière acclame Dieu, chante le Seigneur !

Deuxième lecture (1 P 3, 15-18)

Devenir chrétien, ce n’est pas adhérer à un message, à une doctrine, mais réaliser dans notre vie le mystère pascal pour parvenir comme Jésus à la pleine communion avec l’Amour trinitaire. Si, par sa Pâques, Jésus réalise le salut pour chacun de nous, l’Esprit Saint est celui qui saisit le croyant aux profondeurs de son être pour actualiser l’œuvre accomplie par Jésus.

ALLÉLUIA

Alléluia, alléluia, alléluia, alléluia.

Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole,

dit le Seigneur ;

mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui.

Alléluia, alléluia, alléluia, alléluia.

Évangile (Jn 14, 15-21)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements. Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : l’Esprit de vérité, lui que le monde ne peut recevoir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas ; vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous. D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi. En ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et moi en vous. Celui qui reçoit mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi, je l’aimerai, et je me manifesterai à lui. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Prière universelle

Père écoute nos prières

Entends nos voix monter vers toi

Père envoie-nous ton esprit

Pour nous guider dans notre vie

« Je prierai le Père et il vous donnera un autre défenseur »  dit Jésus.

Seigneur notre Dieu, nous vivons une période d’attente : attente d’une rémission de la pandémie qui touche notre monde, attente d’un évêque pour conduire notre diocèse, attente d’une décision sur l’avenir de notre paroisse. Seigneur nous te prions, envoie ton Esprit de force à tous ceux qui patientent dans l’espoir de jours meilleurs.

Seigneur notre Dieu, nous vivons un temps de souffrance : souffrance pour tous ces hommes et ces femmes atteints par la maladie et le deuil, souffrance pour tous ceux que l’isolement, le découragement ou la faim éprouvent, souffrance de ne pouvoir partager des gestes d’affection. Seigneur nous te prions, soutiens chacun de tes enfants, envoie-nous ton Esprit de consolation.

Seigneur notre Dieu, nous vivons une époque où les difficultés font fleurir de beaux gestes de partage : partage grâce aux nombreuses initiatives d’entraide et de service, partage grâce à de vrais actes de solidarité et d’écoute, partage grâce aux manifestations de soutien à tous ceux qui se donnent dans leur vie professionnelle. Seigneur nous te prions, accompagne et inspire les hommes, envoie-leur ton Esprit de fraternité.

Seigneur notre Dieu, tu as appelé Marie à porter en elle ton projet de vie pour les hommes et elle a dit Oui : Oui pour donner ton Fils Jésus au monde, Oui pour l’accompagner jusqu’au pied de la croix, Oui pour inspirer notre Église naissante. Seigneur nous te prions, accueille favorablement toutes les prières que ton Esprit suscite en nous et que Marie porte pour nous auprès de toi.

Vienne sur le monde

(Bernard/Grzybowski/Studio SM)

VIENNE SUR LE MONDE
LE SOUFFLE CREATEUR !
VIENNE SUR LE MONDE
L’EAU VIVE DU SAUVEUR !

1. Viendra sur toi l’Esprit d’en haut,
Le vent d’amour qui fait renaître.
Voici qu’il plane sur les eaux,
Sa brise éveille notre terre.
Debout, reprends souffle,
Anime ta vie !

2. Viendra la force de l’Esprit,
Qui donne chair à la parole.
Tu vois son oeuvre dans Marie ;
Le même Souffle te façonne.
Debout, reprends souffle,
Anime ta vie !

3. Viendra sur toi le don de Dieu,
Tu entendras un chant de source.
Voilà l’eau vive que tu veux,
Au fond du coeur tu la découvres.
Debout, reprends souffle,
Anime ta vie !

4. Viendra la Flamme du Vivant,
Le feu nouveau qui régénère;
Jour après jour il se répand
Pour que tout homme soit lumière.
Debout, reprends souffle,
Anime ta vie !

5. Viendra la paix du Bien-Aimé
Sur qui repose la Colombe.
Sois comme lui un baptisé
Qui n’a pour Dieu qu’une réponse !
Debout, reprends souffle,
Anime ta vie !

6. Viendra le Souffle tout puissant,
Qui nous rassemble et nous disperse.
Nous deviendrons un peuple grand
Qui ose aller où Dieu le mène.
Debout, reprends souffle,
Anime ta vie !

CHANT À MARIE

JE TE SALUE MARIE

Les Nathanaël – Catéchèse pour les 8-11 ans

Je te salue Marie

pleine de grâces

Le Seigneur est avec toi,

Tu es bénie entre toutes les femmes,

et Jésus, le fruit de tes entrailles est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu,

prie pour nous pauvres pécheurs,

maintenant et à l’heure de notre mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *