3ème Dimanche de Pâques

Classé dans : Non classé | 1

FEUILLE DE MEDITATION

Première lecture : Actes 2, 14.22b-33

« Dieu l’a ressuscité, nous en sommes témoins »
Le témoin intervient quand une réalité est contestée ; être témoin, c’est entrer
dans l’arène et risquer la contradiction.
Dans quels lieux et circonstances avons-nous été dans une telle position ?
Quelles conséquences pour nous ?
Qu’est-ce que cela a pu apporter à notre foi ?

Deuxième lecture : 1 Pierre 1, 17-21

« Vous avez été rachetés de la conduite superficielle»
Est-il vrai que nous menons souvent une vie superficielle ?
Les buts que nous poursuivons, relèvent-ils de la futilité ou ont-ils une profondeur humaine, une aptitude à faire progresser la société ?

Evangile : Luc 24,
13-35

« Il marchait avec eux »
Avons-nous repéré que le Christ marche avec nous ?
Pensons-nous que le Seigneur marche avec ceux qui nous déplaisent ?
Pensons-nous qu’il marche avec l’Église quand elle est dans l’épreuve ?
Et avec tous les hommes ?

« Les Onze dirent : le Seigneur est ressuscité »
Pierre leur avait dit sa foi ; à leur tour, ils racontaient…
L’Église se forme quand convergent les professions de foi.
Sommes-nous vraiment actifs dans le maintien ou la création de lieux de partage de la foi ?

Évangile

« Il se fit reconnaître par eux à la fraction du pain » (Lc 24, 13-35)

Alléluia. Alléluia.
Seigneur Jésus, ouvre-nous les Écritures !
Que notre cœur devienne brûlant
tandis que tu nous parles.
Alléluia. (cf. Lc 24, 32)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    Le même jour (c’est-à-dire le premier jour de la semaine), deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé.
    Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux.
    Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.
    Jésus leur dit :
« De quoi discutez-vous en marchant ? »
Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes.
    L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit :
« Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem qui ignore les événements de ces jours-ci. »
    Il leur dit :
« Quels événements ? »
Ils lui répondirent :
« Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple : comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié.
    Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël.
Mais avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé.
    À vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur.
Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau, elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision : des anges, qui disaient qu’il est vivant.
    Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. »
    Il leur dit alors :
« Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit !
    Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? »
    Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture,
ce qui le concernait.
    Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin.
    Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. »
Il entra donc pour rester avec eux.
    Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna.
    Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards.
    Ils se dirent l’un à l’autre :
« Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? »
    À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent :
    « Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. »
    À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain.

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Prière universelle

Introduction
Par l’annonce de sa Parole, le Christ lui-même, nous a expliqué les Écritures. lnvités à la même table, confions-lui nos intentions.

1 – Prions pour qu’après avoir traversé cette crise planétaire, les responsables du bien commun s’engagent sur une route qui nous amène un climat de paix, de fraternité, et pour qu’ils fassent ralentir la course effrénée qui détruit l’homme et notre habitat commun.

2 – Prions pour ceux qui sont tristes, désespérés, angoissés, ceux qui sont touchés dans leur corps ou leurs familles par cette pandémie, afin qu’ils trouvent des frères capables de leur offrir aide, soutien et réconfort et soucieux de partager Ta joie.

3 – Prions pour ceux, professionnels de santé ou bénévoles, qui témoignent du don de soi pour les autres en cette période de crise sanitaire et sociale.

4 – Prions les uns pour les autres. Qu’en partageant, même à distance, l’Eucharistie nous donnions à voir que le Christ ressuscité est vraiment présent parmi nous et que notre communauté demeure toujours un lieu de fraternité et de partage.

Conclusion
Reste avec nous Seigneur quand la route est longue et quand le doute nous envahit.
Reste avec nous Seigneur quand le mal risque de prendre le dessus. Sois pour nous ce compagnon invisible qui nous réconforte et qui nous montre le chemin, maintenant et pour les siècles des siècles.

Tu me confies l’urgence d’aimer

O Seigneur, corps donné, corps livré,
Te voilà dans le dénuement de mes mots
et l’offrande inachevée de mes mains.

Aujourd’hui comme hier,
le plus petit des humains
est ton corps-image.
Tu prends toujours le Mal en plein visage
et me confies l’urgence d’aimer.

Par Toi, en Toi,
avec mes frères et leurs misères,
j’entre en prière
comme on entre en mystère :
ne nous as-tu pas tous libérés
par le cri de ta croix traversée ?

Alors voici mon temps,
mes talents et mes mains
et mon cœur engagé
à de nouveaux choix d’aimer.
Voici mon souffle à Ton feu réactivé.

Que je dépose en Ton silence
toute volonté de toute-puissance
et que Ta Grâce accomplisse
ce que Tu m’as donné de commencer.

Christiane Keller

Chant :

https://youtu.be/r5MfF8OUnbQ

Allez porter ma joie au monde – Auteur : Jean-Jacques Juven

1 – Vers les hommes sans lumière
Allez porter la paix
Et cette amitié qui éclaire
Portez l’amour qui ne finit jamais

Allez porter ma joie au monde
Par toute la planète
Porter ma joie au monde
Porter ma fête (bis)

2 – Aux travaux de cette terre
Allez pour la moisson
Il y a tant de travail à faire
Pour moissonner à tous les horizons

3 – Pour le royaume à construire
Allez porter vos vies
Portez vos pierres et vos rires
Au monde neuf qui doucement grandit

4 – Aux enfants de la souffrance
Allez tendre vos mains
Offrir une seconde chance
Pour inventer ensemble un lendemain
Pour les enfants :

Sur la route d’Emmaüs

Théobule nous emmène sur la route d’Emmaüs, où nous croisons deux disciples bien tristes qui rencontrent un homme qui leur apprend plein de choses… Mais qui est-il ?

Coloriage pour les enfants

Chant :
Deux hommes s’en vont dans la nuit (DEV45-29) – (Mannick/Akepsimas/Studio SM)

REFRAIN
Nous t’avons cherché partout,
Tu faisais route avec nous,
Dans nos vies quand tu reviens,
Fais-nous le signe du pain.

Deux hommes s’en vont dans la nuit,
Ils ont le cœur brisé,
Jésus les a quittés,
On l’a fait mourir vendredi.

Deux hommes s’en vont tristement,
Ils parlent d’un ami
Qui leur avait promis
De vivre auprès d’eux très longtemps.

Deux hommes parlaient de Jésus
Quand il les a rejoints
Au milieu du chemin,
Mais ils ne l’ont pas reconnu.

Deux hommes ont reçu dans la nuit
Un peu de pain rompu
Par les mains de Jésus :
Ils ont reconnu le Messie.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *